Am Stram Dam, futur tube ?

Maxime Pleuchot et Marceau Ducrocq ont déjà convaincu plus d’une centaine de boutiques à Amiens Métropole. © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

Maxime Pleuchot et Marceau Ducrocq en sont déjà à la deuxième version de leur application dont le nom est un clin d’œil à leur ville : Am Stram Dam. « Une version plus ergonomique, plus simple d’utilisation, accessible à tous. Et qui, surtout, permet à plus de 170 partenaires, dont 101 à Amiens Métropole, de présenter leurs offres, événements et animations », détaillent ces deux étudiants en IUT GEA. À la fin de leur cursus, ils comptent développer encore davantage le potentiel d’Am Stram Dam.

 

GRANDES CHAÎNES ET INDÉPENDANTS

Pour l’heure, ils ont déjà convaincu de nombreux établissements de différents secteurs d’activité – salles de sport, bars, restaurants, auto-écoles, instituts de beauté... – à proposer des offres aux utilisateurs de l’application. « Aussi bien des grandes chaînes comme KFC, McDonald’s ou Yves Rocher que des indépendants bien connus des Amiénois : les boucheries Wiotte, le fromager Planchon, le restaurant Le Rétroviseur, Royez Music..., apprécient les deux gérants. Côté sport et loisirs, You Jump, l’AAC ou le club de hand de Salouël nous ont suivis. » Pour accéder à ces bons plans, il suffit de télécharger l’application. Trois modes d’accès sont ensuite possibles. La première, gratuite, fait profiter d’une promotion par semaine, la deuxième, à 3 € par mois pour un usage illimité et sans engagement, et la dernière à 30 € par mois en mode premium.

 

« DEVENIR L’APPLI NUMÉRO 1 »

« Pour l’instant, l’essentiel de l’activité d’Am Stram Dam se situe à Amiens et sa Métropole. Et nous nous développons à Beauvais et Compiègne. Mais nous comptons aller plus loin et devenir l’appli numéro 1 de la réduction en France », ambitionnent Maxime Pleuchot et Marceau Ducrocq.

 

23/06/2020 par Kaltoume Dourouri

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Coaching Emploi pour les jeunes diplômés
27/07/2020 par Laurence DEKER
Infodis mise sur 50 emplois
23/06/2020 par Jean-Christophe FOUQUET