Du CAP à la TV

« C’est important de se souvenir d’où l’on vient ». © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

 

Depuis le 20 mai, l’entrepreneuse amiénoise Érika Delattre
 anime avec Jérôme Bonaldi l’émission Mon invention vaut de l’or sur M6. Une femme authentique au parcours atypique. 

 

 

En jean et baskets, le regard pétillant, Érika Delattre affiche son bonheur. Depuis le 20 mai, cette Amiénoise qui a fait de son nom une marque en matière d’expertise d’entreprise anime Mon invention vaut de l’or sur M6. À bientôt 40 ans, cette autodidacte peut regarder le chemin parcouru avec fierté. « Je me revois à 16 ans, mon CAP esthétique en poche, débutant chez Cybelle Beauté à Camon. C’est important de se souvenir d’où l’on vient. » Très tôt, elle rêve de devenir sa propre patronne. Pour y parvenir, elle a travaillé d’arrache-pied, de salon en salon, multipliant les formations, gagnant en responsabilités. À 23 ans, elle change de voie. « Le domaine de la santé m’attirait. J’ai suivi une formation en tant que déléguée technico-commerciale. Je suis sortie major de promo et, quinze jours après, j’ai décroché un poste dans la Meuse où personne ne voulait aller. » La working girl sait bien que les recruteurs cherchent avant tout des compétences. Alors pendant sept ans, elle passe d’un laboratoire à l’autre, de la Seine-Maritime au Nord-Pas-de-Calais, avec toujours Amiens comme port d’attache.

 

ACCUMULER LES EXPÉRIENCES

Elle fait le grand saut en 2011 en lançant Érika Conseil, une société spécialisée dans le développement de marque, la distribution, le management... « Je me suis alors pris de sacrées gamelles par manque d’expérience ! » Pas de quoi décourager cette optimiste. Pendant cinq ans, elle se frotte à différents secteurs d’activité et engrange les connaissances. Elle travaille pour des startups, puis de grandes entreprises et des groupes internationaux. Elle remportera même un marché pour l’Assemblée nationale à qui elle fournira des produits 100 % made in France. En 2016, elle vend sa première entreprise et fait de son nom une marque déposée. Désormais, Érika Delattre rime avec expertise d’entreprise. « À ce moment-là, j’ai eu le sentiment d’être la business woman dont je rêvais. Sans même avoir le bac ! » Mais le conte de fées n’est pas terminé. Prochain chapitre : la télé.

 

SOUS LES PROJECTEURS

Fin 2018, elle est repérée par M6 via les réseaux sociaux et notamment sa page Facebook Érika teste for YOU. « Avec mon fils, nous testons pour notre plaisir des restos, des activités, des marques... » Son parcours atypique séduit la chaîne qui lui propose de présenter avec Jérôme Bonaldi Mon invention vaut de l’or. Pendant six mois, ils sillonnent la France en quête d’inventeurs remarquables. Diffusée du lundi au vendredi à 18h45, cette émission fait écho au parcours de la présentatrice en herbe. « Cela me permet de prouver que c’est possible. De ce jeune passionné avec son alarme de chambre à cet homme de 70 ans qui s’est toujours rêvé inventeur. » Les pieds sur terre, elle sait que « le succès est éphémère ». Et pense déjà à sa prochaine virée sur sa Triumph Bonneville, à son projet de livre et à l’aide à apporter à une chaîne de restaurants. Mais comme le dit sa devise : « Un jour après l’autre ».

 

20/06/2019 par Stépahnie BESCOND

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Coaching pour les jeunes diplômés
03/07/2019 par Kamel YAHIAOUI
L’audace d’Ohdass
20/06/2019 par Kaltoume Dourouri