Sa boutique en ligne en 24 heures chrono

Régis Degryse, de l’épicerie fine Table & Saveurs, propose dorénavant le click & collect sur Internet. © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

Les Amiénois de e-monsite.com proposent aux commerçants de créer leur site internet. Et ainsi de continuer à exister pendant le confinement.

À l’approche des fêtes de fin d’année, ce deuxième confinement est très difficile à vivre pour de nombreux commerces. « Décembre représente 30 % de notre chiffre d’affaires. Et avec ce reconfinement, nous avons perdu près de 60 % de notre clientèle », calcule Régis Degryse, le patron de Table & Saveurs, épicerie fine installée rue de Beauvais depuis trente-six ans. Dès l’annonce du reconfinement par Emmanuel Macron, Arnaud Jibaut, le fondateur de l’entreprise amiénoise e-monsite.com, a compris que les commerces n’ayant pas encore sauté le pas du numérique seraient les plus touchés. « Je ne pouvais pas admettre que seuls les gros acteurs du e-commerce bénéficient de l’explosion des ventes en ligne. Tous les commerçants, quelles que soient leur taille ou leurs compétences en informatique, doivent pouvoir trouver une solution pour continuer de vendre. » C’est pourquoi e-monsite.com leur propose depuis la fin octobre de créer leur vitrine sur Internet en vingt-quatre heures chrono, et pour 500 € seulement, un montant que la Région Hauts-de-France rembourse même via son plan de relance.

UN TEMPS RECORD
« Nos équipes se chargent de tout. Le commerçant remplit un formulaire en ligne, fournit son logo et son catalogue. Il est ensuite appelé par un correspondant et le site est livré vingt-quatre heures plus tard », assure Arnaud Jibaut. En dix jours, quinze commerçants ont déjà passé commande. Régis Degryse est le premier à avoir réceptionné le sien. « Nous en avions déjà un… mais il n’était pas marchand. On nous a proposé un projet clefs en main en un temps record, apprécie le commerçant. Avec le click & collect, nous mettons en ligne nos idées cadeaux pour les fêtes et les clients viennent retirer leurs commandes en magasin. » Pour ne pas les priver de l’esprit de Noël.

 

20/11/2020 par Stéphanie Bescond

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Des votes de soutien aux entreprises
20/11/2020 par Antoine CAUX
L’artisanat européen à portée de clics
20/11/2020 par Kaltoume Dourour